Machine à courir « La Valère »

Cycles
Valère et Cie, Paris, 1893, dépôt Musée National de la Voiture et du Tourisme de Compiègne

Cette machine a été étudiée pour faire travailler à la fois les muscles de bras et ceux des jambes dans un style qui se voulait calqué sur celui du coureur à pied. En pivotant, les poignées articulées couplées aux manivelles permettent également d’orienter la roue avant grâce à un ensemble complexe de tringles et de rotules. Elle fut exposée pour la première fois au Salon du Cycle de 1894, à Paris. Elle coûtait à l'époque 850 Francs. Sportif accompli, M. Valère était convaincu de l'intérêt d'utiliser la force des bras et a ainsi imaginé plusieurs cycles à double propulsion. D'après les spécialistes de la vélocipédie de l'époque, sa machine est la seule qui permette au cavalier d'exécuter les mouvements naturels d'un homme qui court.

Machine à courir « La Valère » Concepteur et fabricant : Valère et Cie, Paris, 1893

Parcours du musée

Découvrez les trois parcours :

ÉVÈNEMENTS ASSOCIÉS

Cycles 24.01.2018
Après une visite dans la salle des ancêtres du cycle, les enfants découvrent les différentes parties qui composent une draisienne. En atelier, ils recomposent et décorent leur propre draisienne sous...
Armes, Design, Cycles, Textile, Arts décoratifs, Patrimoine industriel et commercial stéphanois 24.01.2018
Dans un site exceptionnel, ce grand musée en cœur de ville, vous emmène à la découverte de trois collections d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et rubans.
Armes, Cycles 27.01.2018
Une heure, un thème pour aiguiser votre curiosité. Un médiateur culturel vous fait découvrir les collections sous un angle différent.
Armes, Design, Cycles, Textile, Arts décoratifs, Patrimoine industriel et commercial stéphanois 27.01.2018
Dans un site exceptionnel, ce grand musée en cœur de ville, vous emmène à la découverte de trois collections d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et rubans.